« Vivre et voter ici »

« Vivre et voter ici »: les droits politiques des étrangers

Cela fait bien longtemps que je suis choqué par l’injustice qui veut que de nombreuses personnes vivant dans le canton de Vaud depuis des années, voire des décennies, n’ont pas la possibilité de s’exprimer par leur vote. J’ai été ravi lorsque la Constituante a introduit les droit politiques des étrangers sur le plan communal, mais déçu qu’elle n’ait pas osé faire le pas complètement. Lorsque le Grand Conseil VD a refusé – pour une seule voix d’écart! – d’introduire ces droits également sur le plan cantonal, j’ai réalisé que les choses étaient bloquées au niveau parlementaire; l’idée m’est venue de passer par la voie « populaire », de lancer une initiative…

J’ai soumis cette idée au comité des Verts, qui a donné son aval de principe. S’est ensuivi une longue phase de prise de contacts avec les partis, associations actives dans le domaine de la migration, syndicats, etc. susceptibles de soutenir la démarche. Après avoir accordé nos violons quant au texte exact de l’initiative et à la date du lancement, nous avons pu concrétiser et annoncer le dépôt de cette initiative. Nous étions désormais un très large éventail de partenaires à travailler ensemble. La récolte de signatures s’est déroulée pendant l’automne 2009; en 4 mois, nous avons récolté plus de 14’000 signatures valides, soit largement plus que le minimum légal de 12’000! Nous avions donc  l’assurance que la population vaudoise allait devoir se prononcer. Dans un contexte de politique migratoire particulièrement dur, marqué par un discours stigmatisant et humiliant de l’UDC, j’avais acquis la conviction que cette votation nous permettrait de mettre en évidence l’apport inestimable des étrangers pour la vie culturelle, sociale et économique de notre canton.

La procédure habituelle pour le traitement des initiatives populaires a suivi son cours: vérification des signatures déposées, préavis du Conseil d’Etat puis traitement par le Grand Conseil.

La votation a eu lieu le 4 septembre dernier. Malheureusement, la population vaudoise a rejeté nettement notre initiative. En savoir davantage ici.

Quelques échos dans la presse

Articles récents

La justice est-elle politique?

La justice est-elle politique?

imagesRépondant à une récente polémique sur la couleur politique des juges en matière d’asile, l’avocat vaudois et député des Verts Raphaël Mahaim justifie le fait que les juges sont en général, dans les cours supérieures en Suisse, désignés en fonction de leur appartenance partisane (publié dans le Temps en ligne le 8 novembre 2016).

  1. Esprit réformé et postmodernité : redonner un nouveau souffle Laisser une réponse
  2. L’Europe vacilla, puis vint Magnette Laisser une réponse
  3. La burqa, Martine et la fin de la récréation Laisser une réponse
  4. Une législature difficile s’annonce… Laisser une réponse
  5. Criminalité: la technologie comme panacée? Laisser une réponse
  6. Grèce: et la Suisse, dans tout ça? Une réponse
  7. Elections fédérales: les jeunes pères au vert? 6 Réponses
  8. Je suis Charlie, mais… Une réponse
  9. « 101 idées » qui feront la Suisse de demain Laisser une réponse