Rating de l’USAM: de quelles PME parle-t-on?

L’Union suisse des arts et métiers (USAM) a publié en début d’année son “rating PME”, devenu traditionnel en année électorale. En analysant les votes des élus aux Chambres fédérales sur des sujets considérés comme importants pour les PME, un classement des parlementaires est établi en fonction de leur prétendue défense des intérêts des PME. Le PLR et l’UDC sortent en tête, ce qui n’est pas suprenant quand on sait que l’USAM est un repère d’élus provenant de ces deux partis. C’est de bonne guerre, en particulier en année électorale où tous les lobbies cherchent à avancer leurs pions pour les échéances à venir (publié dans Le Temps du 8 mars 2019). Continuer à lire … « Rating de l’USAM: de quelles PME parle-t-on? »

Publicités

2019 sera-t-elle l’année du congé paternité?

L’année 2019 sera peut-être celle, entre autres, du congé paternité. Il était temps! Lorsque des Européens en séjour chez nous apprennent qu’il n’existe en Suisse ni congé parental ni congé paternité, ils font des yeux ébahis. Après des décennies d’attente de l’assurance maternité pourtant votée au milieu du XXe siècle, il serait bienvenu que le congé paternité ne subisse pas les mêmes affres (article aussi publié dans 24 heures le 30.01.2019). Continuer à lire … « 2019 sera-t-elle l’année du congé paternité? »

Congé paternité: de l’espoir à l’horizon!

Image Etat de Vaud

Aujourd’hui, le Conseil d’Etat vaudois annonce qu’il veut allonger le congé paternité dans la fonction publique vaudoise de 5 jours à 20 jours. Par ailleurs, on a appris il y a quelques semaines que le Conseil des Etats a mis en consultation un projet de congé paternité de 2 semaines pour tous les employés du pays. C’est évidemment encore très mince en comparaison avec ce qui se pratique ailleurs en Europe, mais ce sont des premiers signaux encourageants, qui font suite au carton de l’initiative populaire « Le congé paternité maintenant » lors de la récolte de signatures. Cela me fait penser à un texte que j’avais publié en 2012 après l’un des (multiples) débats à ce sujet au Grand Conseil. Et dire que certains partis (de vieux mâles machos, dont les femmes restent à la maison) continuent à s’y opposer! Continuer à lire … « Congé paternité: de l’espoir à l’horizon! »

Vert des villes, Vert des champs

Ce n’est de loin pas la première fois qu’une initiative populaire des Verts fait un carton en Suisse romande alors qu’elle est refusée à l’échelon national. Ce qui est en revanche plus singulier, c’est le succès exceptionnel de l’initiative « pour des aliments équitables » (de même que l’initiative « pour la souveraineté alimentaire ») dans les campagnes romandes (en particulier vaudoise), et non uniquement dans les villes. Continuer à lire … « Vert des villes, Vert des champs »

La musique sacrifiée sur l’autel électoral

La défaite fait partie du débat démocratique. Il faut parfois reconnaître être dans la minorité. Et trouver des moyens de faire progresser ses idées, patiemment et intelligemment, dans le respect de la diversité des opinions. Les Verts, que l’on raillait il y a 30 ans lorsqu’ils réclamaient des énergies renouvelables sans nucléaire, en savent quelque chose (opinion publiée dans 24 heures en décembre 2016). Continuer à lire … « La musique sacrifiée sur l’autel électoral »

Une législature difficile s’annonce…

indexQuand je vois tomber les premières décisions prises par les Chambres en ce début de législature dans le domaine de l’environnement – les promesses bafouées de la campagne sur le Gothard en sont l’exemple le plus affligeant -, je me dis que nous n’avons jamais été aussi loin du compte. Ca me donne envie de publier le petit article que j’avais rédigé juste avant les élections fédérales pour le journal romand d’écologie politique Moins! Continuer à lire … « Une législature difficile s’annonce… »

Elections fédérales: les jeunes pères au vert?

indexCe matin, à 6h45, encore un peu dans les choux, je suis tiré de ma torpeur matinale par la rubrique « Signature » de la 1ère (RTS) intitulée « Les vrais pères ne se mettent pas au vert ». En substance, la journaliste Nadine Haltiner estime que renoncer à être candidat aux élections fédérales pour se consacrer à sa famille est un « mauvais exemple » que donnent les hommes verts trentenaires aux femmes (voir le texte de sa chronique du 18 février ici). Je me sens visé, directement visé même, puisque j’ai encore parlé de ce sujet tout récemment avec une consoeur de Nadine Haltiner… Continuer à lire … « Elections fédérales: les jeunes pères au vert? »