Messieurs du Centre patronal, vous déconnez grave!

L’impertinence, me semble-t-il, est ce qui sied le mieux à votre arrogance. Alors pardonnez-moi l’accroche impertinente de cette lettre ouverte. Les salutations exclusivement masculines ne font pas partie de l’impertinence, soit dit en passant; je me conforme simplement à la réalité (7 hommes à la Direction du Centre patronal, pour 0 femmes, j’ai vérifié, à 23h01 ce 15 avril 2020, sur votre site internet). A dire vrai, la seconde partie de l’accroche, où il est question, en des termes peu châtiés certes, des inepties que vous proférez, mérite à peine le qualificatif d’impertinent tant elle est inoffensive… Mais là, je pressens que vous ne serez plus d’accordContinuer à lire … « Messieurs du Centre patronal, vous déconnez grave! »

Enfin quelques perspectives réjouissantes pour la Venoge!

Quand on aime la Venoge, on ne compte pas… On ne compte pas les efforts de ceux qui, inlassablement, demandent qu’on la bichonne comme elle le mérite. On ne compte pas non plus les années qu’il faut et faudra encore pour lui rendre son cours naturel, 29 ans (!) après l’acceptation de l’initiative populaire “Sauvez la Venoge” (article publié dans La Nature vaudoise de mai 2019, en p. 2). Continuer à lire … « Enfin quelques perspectives réjouissantes pour la Venoge! »