Congé paternité: l’ère des dinosaures mâles

Ce jeudi, quelques jours après une mobilisation exceptionnelle pour les droits des femmes et l’égalité des sexes, se tiendra au Conseil des Etats un vote capital sur le congé paternité. Il est question de l’initiative populaire réclamant quatre semaines de congé paternité et d’un contre-projet proposant très modestement de commencer par deux semaines. Indeed, 2019 pourrait bien être l’année du congé paternité. Continuer à lire … « Congé paternité: l’ère des dinosaures mâles »

Publicités

Rating de l’USAM: de quelles PME parle-t-on?

L’Union suisse des arts et métiers (USAM) a publié en début d’année son “rating PME”, devenu traditionnel en année électorale. En analysant les votes des élus aux Chambres fédérales sur des sujets considérés comme importants pour les PME, un classement des parlementaires est établi en fonction de leur prétendue défense des intérêts des PME. Le PLR et l’UDC sortent en tête, ce qui n’est pas suprenant quand on sait que l’USAM est un repère d’élus provenant de ces deux partis. C’est de bonne guerre, en particulier en année électorale où tous les lobbies cherchent à avancer leurs pions pour les échéances à venir (publié dans Le Temps du 8 mars 2019). Continuer à lire … « Rating de l’USAM: de quelles PME parle-t-on? »

2019 sera-t-elle l’année du congé paternité?

L’année 2019 sera peut-être celle, entre autres, du congé paternité. Il était temps! Lorsque des Européens en séjour chez nous apprennent qu’il n’existe en Suisse ni congé parental ni congé paternité, ils font des yeux ébahis. Après des décennies d’attente de l’assurance maternité pourtant votée au milieu du XXe siècle, il serait bienvenu que le congé paternité ne subisse pas les mêmes affres (article aussi publié dans 24 heures le 30.01.2019). Continuer à lire … « 2019 sera-t-elle l’année du congé paternité? »

La burqa, Martine et la fin de la récréation

MartineBGIl aura fallu que Martine Brunschwig Graf descende dans l’arène pour que j’aie l’impression de respirer à nouveau. Le débat de cet été relatif à la burqa, aux burkinis et autres bouts de tissus indésirables est proprement étouffant, irrespirable. La caisse de résonance médiatique de cette hystérie a été totale, alimentée par des élections présidentielles françaises où chaque candidat rivalise de propos provocateurs pour montrer son attachement aux prétendues valeurs républicaines et laïques (publié sur mon blog de l’hebdo le 30 août 2016).

Continuer à lire … « La burqa, Martine et la fin de la récréation »

« Je ne suis pas féministe, mais… »

Image_femme“Je ne suis pas féministe”. Voilà une tirade que j’entends à ce point régulièrement dans la bouche d’amis ou connaissances qu’elle commence à en devenir familière. Elle a ceci de singulier qu’elle est presque toujours suivie d’un “mais” déterminé, lequel introduit une diatribe enflammée pour dénoncer une injustice que les femmes subissent toujours aujourd’hui. Continuer à lire … « « Je ne suis pas féministe, mais… » »

Initiative pour les familles: la grande occasion manquée

ImageIl existe mille raisons de refuser l’initiative de l’UDC dite “pour les familles”. Mais il n’en reste pas moins que l’initiative soulève une vraie question: celle de la reconnaissance sociale de celles et ceux qui font le choix de réduire leur temps de travail pour leur famille. A cet égard, l’initiative révèle surtout le retard inqualifiable de la politique familiale suisse, qui est restée bloquée un siècle en retard… Continuer à lire … « Initiative pour les familles: la grande occasion manquée »

Natalie, Guillaume Tell, les dinosaures et nous

« Il est 15h30. Je devrai quitter le bureau assez tôt pour aller chercher ma fille à la crèche avant 18h, mais il me reste encore une tonne de choses à terminer. Le téléphone sonne. Un journaliste enthousiaste m’invite pour un débat contradictoire à la TV le soir même au sujet de la révision de la loi fédérale sur l’aménagement du territoire, l’un de mes chevaux de bataille du moment. Je décline à contre-coeur l’invitation, ne voyant pas comment je pourrais trouver en si peu de temps une solution de garde pour ma fille et terminer les tâches professionnelles en suspens. Et passe néanmoins l’heure qui suit à faire des téléphones pour trouver un collègue disponible pour le débat ». Continuer à lire … « Natalie, Guillaume Tell, les dinosaures et nous »