Monsanto doit rembourser les impôts exonérés!

C’était dans l’édition de 24 heures de mardi 4 juin 2019 et dans l’édition de Vigousse de vendredi dernier (un article au vitriol de Laurent Flutsch qui vaut le détour). Si vous avez raté le début, je résume: Continuer à lire … « Monsanto doit rembourser les impôts exonérés! »

Publicités

L’agriculture au coeur de l’enjeu du siècle

À l’image des débats sur la biodiversité ou de la discussion sur l’initiative contre les pesticides de synthèse, certains s’interrogent au sein du monde paysan face à la montée des exigences en matière environnementale. Opposer agriculture nourricière, d’une part, et protection du climat et de la biodiversité, d’autre part, nous mène à l’impasse. Préserver durablement les conditions de la vie sur terre est un défi commun à toute l’humanité. L’agriculture doit en être l’un des ingrédients principaux. Mais pour ce faire, la Confédération doit poser des conditions-cadres favorables (article publié dans 24 heures du 5 juin 2019). Continuer à lire … « L’agriculture au coeur de l’enjeu du siècle »

Un procès contre Monsanto en Suisse?

Beaucoup l’oublient ou l’ignorent: Monsanto (désormais racheté par Bayer) a son siège pour l’Europe en Suisse, à Morges et Bâle. La marche contre Monsanto qui aura lieu ce samedi à Bâle va le rappeler, pour que personne n’oublie que l’une des pires entreprises au monde a pignon sur rue dans notre tranquille pays de Vaud (même si une grande partie des activités a désormais été transférée à Bâle). Monsanto avait d’ailleurs bénéficié d’exonérations fiscales scandaleuses en terre vaudoise, que j’avais dénoncées au Grand Conseil et que le Conseil d’Etat avait promis de faire cesser. Continuer à lire … « Un procès contre Monsanto en Suisse? »

Hydrocarbures sur sol vaudois: la saga verte de la décennie

Beaucoup n’ont plus foi en la politique, considérant qu’elle n’est pas apte à répondre aux défis de notre temps. C’est peut-être en partie vrai, mais ce n’est certainement pas une raison pour la laisser encore davantage aux mains de forces moins scrupuleuses qui se moquent du bien commun. Et puis, surtout, il y a des motifs d’espoir, illustrant la devise que nous avons faite nôtre depuis longtemps: “penser global, agir local”. Désormais, quand je croiserai quelqu’un me disant que la présence écologiste dans les instances politiques est vaine, je lui raconterai l’histoire de l’interdiction de l’extraction des hydrocarbures dans le canton de Vaud. Petit retour sur une saga en cinq épisodes, avec un épilogue plus que réjouissant (article aussi publié dans Actes Verts, l’infolettre des Verts vaudois, le 27 mars 2019). Continuer à lire … « Hydrocarbures sur sol vaudois: la saga verte de la décennie »

Stop mitage: pourquoi ce Röstigraben « inversé »?

Les sondages indiquent que l’initiative « Stop mitage » des Jeunes Verts soumise au vote le 10 février prochain serait nettement acceptée en Suisse allemande, alors que la Suisse romande se montrerait moins enthousiaste. Traditionnellement – encore récemment avec l’initiative des Verts pour des aliments équitables – la Suisse romande se montre pourtant globalement plus progressiste et plus encline à soutenir des textes émanant des milieux écologistes. Comment donc expliquer ce Röstigraben « inversé » qui pourrait bien se manifester dans les urnes? Continuer à lire … « Stop mitage: pourquoi ce Röstigraben « inversé »? »

Vert des villes, Vert des champs

Ce n’est de loin pas la première fois qu’une initiative populaire des Verts fait un carton en Suisse romande alors qu’elle est refusée à l’échelon national. Ce qui est en revanche plus singulier, c’est le succès exceptionnel de l’initiative « pour des aliments équitables » (de même que l’initiative « pour la souveraineté alimentaire ») dans les campagnes romandes (en particulier vaudoise), et non uniquement dans les villes. Continuer à lire … « Vert des villes, Vert des champs »

Lavaux: une initiative raisonnable et nécessaire

IMG_3104Dans l’arène politique, il est de bonne guerre de caricaturer la position de l’adversaire pour mieux la combattre. Un minimum de mesure s’impose toutefois. Certains opposants à « Sauver Lavaux III » n’hésitent plus à recourir à une rhétorique apocalyptique parant l’initiative de toutes les tares imaginables. A y regarder de plus près, c’est un constat évidemment plus nuancé qu’il convient de tirer avant de se faire son opinion. Revue de la question en quatre points qui font débat (publié dans 24heures du 28 avril 2014). Continuer à lire … « Lavaux: une initiative raisonnable et nécessaire »