La burqa, Martine et la fin de la récréation

MartineBGIl aura fallu que Martine Brunschwig Graf descende dans l’arène pour que j’aie l’impression de respirer à nouveau. Le débat de cet été relatif à la burqa, aux burkinis et autres bouts de tissus indésirables est proprement étouffant, irrespirable. La caisse de résonance médiatique de cette hystérie a été totale, alimentée par des élections présidentielles françaises où chaque candidat rivalise de propos provocateurs pour montrer son attachement aux prétendues valeurs républicaines et laïques (publié sur mon blog de l’hebdo le 30 août 2016).

Lire la suite

Publicités