J-31 : Les Verts au féminin

Hormis l’exception (durable ?) du Conseil fédéral, notre classe politique reste très largement dominée par les hommes. La Suisse est à la traîne quant à la représentation des femmes dans les instances dirigeantes, qu’elles soient privées ou publiques. Les Verts, nous sommes connus pour avoir toujours défendu l’idée d’une répartition plus équitable des tâches entre hommes et femmes au sein de la société. Hier, nous étions en nombre devant le palais fédéral – candidates et candidats au Conseil national – pour rappeler l’importance d’une forte implication des femmes en politique.

D’abord, le compte-rendu de la veille et le programme de la journée :

Le programme du jour : pas de séance politique aujourd’hui…

Le récit de la veille : Action « Les Verts au féminin » à Berne en début d’après-midi puis séance du comité de campagne

  • Nombre de courriels concernant la politique : 55
  • Nombre de téléphones concernant la politique : 1
  • Nombre d’heures consacrées à la politique : 7

Les Verts au féminin

Hier, nous étions une bonne vingtaine de candidates et candidats des Verts et des Jeunes Vert-e-s au Conseil national sur la place fédérale. Le groupe thématique « égalité » des Verts vaudois, sous la houlette de ma collègue et colistière Sandrine Bavaud, avait préparé un tract rappelant les « idées vertes » au féminin.

Voici, en vrac, quelques revendications des Verts au sujet de l’égalité entre hommes et femmes. Ces demandes devraient être des évidences, mais elles ont pourtant de la peine à s’imposer dans la Berne fédérale masculine et conservatrice :

  • Des horaires de travail permettant aux hommes et aux femmes de concilier vie professionnelle, vie de famille et engagements citoyens
  • Un congé parental payé
  • Des structures d’accueil en suffisance pour la garde des enfants
  • Des mesures volontaristes permettant d’éradiquer les différences salariales entre hommes et femmes occupant des fonctions semblables
  • Une imposition individuelle indépendante de l’état civil
  • Une réforme du droit du nom de famille permettant de mettre fin aux discriminations actuelles
  • Une formation continue ou une réorientation professionnelle facilitée pour les femmes après la maternité
  • L’autorité parentale conjointe comme règle pour les couples divorcés ou non mariés

Pour l’occasion, nous avions fait confectionner des t-shirts « Les Verts au féminin ». Le résultat en images :

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s