Messieurs du Centre patronal, vous déconnez grave!

L’impertinence, me semble-t-il, est ce qui sied le mieux à votre arrogance. Alors pardonnez-moi l’accroche impertinente de cette lettre ouverte. Les salutations exclusivement masculines ne font pas partie de l’impertinence, soit dit en passant; je me conforme simplement à la réalité (7 hommes à la Direction du Centre patronal, pour 0 femmes, j’ai vérifié, à 23h01 ce 15 avril 2020, sur votre site internet). A dire vrai, la seconde partie de l’accroche, où il est question, en des termes peu châtiés certes, des inepties que vous proférez, mérite à peine le qualificatif d’impertinent tant elle est inoffensive… Mais là, je pressens que vous ne serez plus d’accordContinuer à lire … « Messieurs du Centre patronal, vous déconnez grave! »

Le temps de l’urgence et le temps politique

L’urgence et la gravité imposent, naturellement, l’union sacrée. Nulle possibilité de tergiverser, de consulter tous azimuts, de produire du consensus; il faut agir, car chaque jour, chaque heure compte. Dans la douleur et la tension, le débat politique doit dans une certaine mesure s’estomper, sous peine de produire des querelles stériles et indignes. S’unir contre un ennemi commun, voilà qui réconcilie même les pires adversaires politiques. On aimerait tant qu’il en aille de même dans la lutte contre le réchauffement climatique, mais c’est un autre débat (quoique?)… (publié dans Le Temps du 26.3.2020) Continuer à lire … « Le temps de l’urgence et le temps politique »

Elections fédérales: les citoyens étrangers pourront dépouiller!

En 2015, les citoyens étrangers ayant le droit de vote et d’éligibilité au plan communal n’ont pas pu participer au dépouillement lors des élections fédérales, pour de bêtes motifs juridiques. L’anomalie a été corrigée depuis grâce à une initiative que j’ai déposée au Grand Conseil et qui a été concrétisée dans la loi dans l’intervalle. Tous les citoyens communaux, y compris ceux de nationalité étrangère, pourront donc dépouiller le 20 octobre prochain. Continuer à lire … « Elections fédérales: les citoyens étrangers pourront dépouiller! »

Voter « pour les nuls »

Le système électoral est complexe et il peut être difficile de s’y retrouver. L’élection des 21 députés vaudois aux Chambres fédérales obéit à une mécanique bien huilée mais assez fine. Petit mode d’emploi pour comprendre comment voter… et ne pas perdre ses voix par erreur. Continuer à lire … « Voter « pour les nuls » »

Le PDC sème le vent… et va récolter la tempête!

Les dirigeants du PDC suisse sont tombés sur la tête. Ils viennent de mettre en ligne leur nouvel instrument de campagne pour les élections fédérales: ils se sont amusés à dénigrer les 576 autres candidates et candidats en mettant dans leur bouche leurs priorités politiques, formulées par leurs soins de façon grossièrement exagérée et négative, pour ensuite venir dire que seul le PDC détient les vraies solutions pour le pays. Continuer à lire … « Le PDC sème le vent… et va récolter la tempête! »

Libre-échange et démocratie directe

On se souvient des résistances belges en 2016 lors de la ratification du traité de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne (Ceta), incarnées par Paul Magnette, alors ministre-président socialiste de la Wallonie. En cause, le nivellement par le bas des standards de protection sociale et environnementale, de même que les compétences d’arbitrage conférées à des instances non étatiques; les opposants invoquaient également une contradiction avec l’Accord de Paris sur le climat (article publié dans Domaine public le 13 septembre 2019). Continuer à lire … « Libre-échange et démocratie directe »

Congé paternité: demain, sortir de l’âge de pierre!

Demain, mercredi 11 septembre 2019, le Parlament débattra du congé paternité en Suisse. Une majorité parlementaire de dinosaures mâles va très certainement rejeter les modestes quatre semaines de congé paternité demandées par l’initiative populaire « le congé paternité maintenant« . On entendra une nouvelle fois la rengaine des « coûts insupportables pour l’économie ». Je saisis l’occasion pour publier une nouvelle fois un billet paru en mars 2019 dans Le Temps qui tente de démontrer que ces arguments économiques ne résistent pas deux secondes à l’analyse:

Continuer à lire … « Congé paternité: demain, sortir de l’âge de pierre! »