"Je ne suis pas féministe, mais…"

Image_femme“Je ne suis pas féministe”. Voilà une tirade que j’entends à ce point régulièrement dans la bouche d’amis ou connaissances qu’elle commence à en devenir familière. Elle a ceci de singulier qu’elle est presque toujours suivie d’un “mais” déterminé, lequel introduit une diatribe enflammée pour dénoncer une injustice que les femmes subissent toujours aujourd’hui. Lire la suite

L’UDC et les suites du 9 février: vous avez dit responsables?

Photo_GCC’est absolument invraisemblable de voir comme l’UDC vaudoise ne sait pas que faire des conséquences du vote du 9 février, qui frappent de plein fouet la jeune génération – étudiants et apprentis – et la recherche, fleuron suisse par excellence (Petit écho de la séance du Grand Conseil de ce jour, mardi 4 mars 2014). Lire la suite

Les raisons de ne pas céder aux sirènes antidémocratiques

AffichesEvidemment, le peuple n’a pas toujours raison. Il lui arrive de se tromper, parfois lourdement. L’erreur étant humaine, on ne voit pas en quoi une masse d’êtres humains aurait moins de risques d’errer qu’un simple individu. Sans compter que notre système démocratique souffre de nombreuses tares qui biaisent le libre exercice de la volonté collective; l’opacité du financement des campagnes électorales en est probablement la manifestation la plus évidente (publié dans Le Temps du 26 février 2014). Lire la suite

L’UDC et l’art consommé de la zizanie

DetritusJe suis un lecteur assidu d’Astérix, spécialement des premieurs albums mythiques du temps de Gosciny et Uderzo; une analyse sociale presque aussi fine et décapante de vérité que Zola, Balzac et Flaubert réunis. La première image qui m’est venue dimanche 9 février dernier, c’est celle de l’UDC dans la peau de Tullius Detritus: le célèbre semeur de zizanie engagé par le funeste César pour diviser le village des irréductibles Gaulois. Lire la suite

Ecologie et immigration: la parabole de la villa dorée

indexLe vote du oui est un vote pluriel. Il y a indubitablement un vote purement xénophobe, dont j’aimerais tant croire qu’il ne dépasse pas quelques points de pourcents; il y a un vote d’inquiétude de ceux qui craignent pour leur emploi et qui ne jouissent pas des fruits de cette “croissance” tant vantée et adulée; il y a un vote anti-européen, dont l’ampleur est difficile à mesurer, la voie bilatérale ayant toujours été plébiscitée par le passé. Et il y a un vote prétendument “écologiste”, comme en témoigne la recommandation de vote des Verts tessinois (publié sur mon blog de l’hebdo le 14.02.2013).

Lire la suite

Mendicité: la honte du parlement?

photoCe midi, 23 décembre, je déambule dans les rues de Lausanne et n’y vois que deux choses: la folie consumériste de Noël et les Roms qui tendent la main, accroupis à terre aux pieds de ceux qui ont les bras remplis de sacs et de cadeaux. Je ne juge pas ceux qui font des courses de Noël; j’en fais partie. Je ne fais qu’observer et gamberger. Cela me rappelle au passage le débat houleux que nous avons eu cet automne au Grand Conseil vaudois à propos de la mendicité. J’ai reçu tout récemment la retranscription écrite du débat parlementaire… Lire la suite

Initiative pour les familles: la grande occasion manquée

ImageIl existe mille raisons de refuser l’initiative de l’UDC dite “pour les familles”. Mais il n’en reste pas moins que l’initiative soulève une vraie question: celle de la reconnaissance sociale de celles et ceux qui font le choix de réduire leur temps de travail pour leur famille. A cet égard, l’initiative révèle surtout le retard inqualifiable de la politique familiale suisse, qui est restée bloquée un siècle en retard… Lire la suite